Sensibilisation à la grippe aviaire

21/10/2008
Sensibilisation à la grippe aviaire

L'institut de conseil et d'appui technique (ICAT) a ouvert lundi un atelier pour sensibiliser les éleveurs, commerçants et restaurateurs de la préfecture du Golfe sur les dangers de la grippe aviaire.

« Nous voulons renforcer les compétences de tous les acteurs impliqués dans la lutte contre  cette maladie, notamment en ce qui concerne les mesures de prévention et de lutte » a expliqué  Odou Samson, le directeur Général de l'ICAT. Plus de 5.000 volailles ont été abattues en septembre à Agbata, une banlieue de Lomé où avait été détecté un nouveau foyer du virus H5N1 de la grippe aviaire.

Les premiers foyers de grippe aviaire avaient été détectés dans le pays entre juin et août 2007 dans des villages situés à 45 km à l'est de Lomé. En février 2006, les autorités avaient mis en place un plan de prévention comportant notamment un système d'alerte nationale, la formation des personnels médicaux et le renforcement de la surveillance.

Des "comités locaux de vigilance" ont été créés un peu partout au Togo, notamment aux différentes frontières.

Les autorités ont aussi interdit depuis octobre 2006, l'importation de "volailles vivantes et produits dérivés" en provenance des pays touchés.

Les contrôles ont parallèlement été renforcés sur les différents produits en provenance de pays non touchés, dont l'importation est désormais soumise à autorisation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.