Séropositifs en colère

24/11/2007
Séropositifs en colère

Plus de 500 personnes porteuses du virus VIH/sida ont manifesté samedi à Lomé pour dénoncer les discriminations dont elles se disent victimes. C'est la première marche publique de séropositifs au Togo. Les manifestants, vêtus de Tee-shirts sur lesquels on pouvait lire "halte à la stigmatisation et la discrimination", ont défilé pendant plus de deux heures à travers les rues.

"Il est temps que les personnes vivant avec le VIH/sida sortent de leur cachette pour dire non à certains abus", a déclaré Augustin Dokla, le président du réseau des associations de personnes vivant avec le VIH/sida au Togo."Les lois existent, mais elles ne sont pas respectées", a-t-il affirmé.

Les députés avaient adopté en décembre 2005, une loi protégeant les séropositifs. Selon ce texte, "nul ne peut faire l'objet d'isolement, de détention, ou de mise en quarantaine du fait de son statut sérologique".

Au Togo, où le taux de prévalence est estimé à 3,2%, on dénombre plus de 120.000 séropositifs.

Plusieurs centaines de personnes avaient organisé mercredi devant le Parlement un sit-in pour dénoncer la rupture du stock des antirétroviraux (ARV) au Togo.

Environ 6.000 malades du sida bénéficient de ces ARV.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.