Séropositifs en colère

24/11/2007
Séropositifs en colère

Plus de 500 personnes porteuses du virus VIH/sida ont manifesté samedi à Lomé pour dénoncer les discriminations dont elles se disent victimes. C'est la première marche publique de séropositifs au Togo. Les manifestants, vêtus de Tee-shirts sur lesquels on pouvait lire "halte à la stigmatisation et la discrimination", ont défilé pendant plus de deux heures à travers les rues.

"Il est temps que les personnes vivant avec le VIH/sida sortent de leur cachette pour dire non à certains abus", a déclaré Augustin Dokla, le président du réseau des associations de personnes vivant avec le VIH/sida au Togo."Les lois existent, mais elles ne sont pas respectées", a-t-il affirmé.

Les députés avaient adopté en décembre 2005, une loi protégeant les séropositifs. Selon ce texte, "nul ne peut faire l'objet d'isolement, de détention, ou de mise en quarantaine du fait de son statut sérologique".

Au Togo, où le taux de prévalence est estimé à 3,2%, on dénombre plus de 120.000 séropositifs.

Plusieurs centaines de personnes avaient organisé mercredi devant le Parlement un sit-in pour dénoncer la rupture du stock des antirétroviraux (ARV) au Togo.

Environ 6.000 malades du sida bénéficient de ces ARV.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.