Sida : Michel Kodom, le lutteur de la Kozah

20/07/2010
Sida : Michel Kodom, le lutteur de la Kozah

Une centaine de médecins, membres de l’ONG Aimes (Association Internationale des Médecins pour la promotion de l'Education et de la Santé en Afrique ) participent depuis le début de la semaine dans la préfecture de la Kozah à une grande campagne de lutte contre le sida avec opérations de communication autour de la pandémie et tests de dépistage gratuits.
Une action qui coïncide avec la tenue des Evala, les luttes traditionnelles en pays Kabyé qui rassemblent des dizaines de milliers de spectateurs.
« Les Evalas sont une évènement culturel et de nombreux visiteurs viennent dans la région. La boisson, les sorties nocturnes, les réjouissances ; bref il faut éviter que le sida viennent gâcher la fête. Donc pour nous, c’est Evalas 2010 sans le sida. Dans les 15 cantons, nous avons déployé des médecins pour sensibiliser et pour procéder au dépistage volontaire. Nous distribuons gratuitement plus de 100.000 préservatifs et 5.500 testeurs sont disponibles. Les patients qui se révèleraient séropositifs pourront également bénéficier d’un bilan pré-thérapeutique », indique Michel Kodom (photo), le président d’Aimes qui précise que 1.700 test ont été réalisés depuis lundi.
L’association sera également présente sur le terrain lors des fêtes de l’Akpema.

Consulter le site d'AIMES

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.