Sida : Michel Kodom, le lutteur de la Kozah

20/07/2010
Sida : Michel Kodom, le lutteur de la Kozah

Une centaine de médecins, membres de l’ONG Aimes (Association Internationale des Médecins pour la promotion de l'Education et de la Santé en Afrique ) participent depuis le début de la semaine dans la préfecture de la Kozah à une grande campagne de lutte contre le sida avec opérations de communication autour de la pandémie et tests de dépistage gratuits.
Une action qui coïncide avec la tenue des Evala, les luttes traditionnelles en pays Kabyé qui rassemblent des dizaines de milliers de spectateurs.
« Les Evalas sont une évènement culturel et de nombreux visiteurs viennent dans la région. La boisson, les sorties nocturnes, les réjouissances ; bref il faut éviter que le sida viennent gâcher la fête. Donc pour nous, c’est Evalas 2010 sans le sida. Dans les 15 cantons, nous avons déployé des médecins pour sensibiliser et pour procéder au dépistage volontaire. Nous distribuons gratuitement plus de 100.000 préservatifs et 5.500 testeurs sont disponibles. Les patients qui se révèleraient séropositifs pourront également bénéficier d’un bilan pré-thérapeutique », indique Michel Kodom (photo), le président d’Aimes qui précise que 1.700 test ont été réalisés depuis lundi.
L’association sera également présente sur le terrain lors des fêtes de l’Akpema.

Consulter le site d'AIMES

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.