Sida : informer encore et toujours

16/10/2009
Sida : informer encore et toujours

La société Editogo (publique), qui publie le quotidien Togo Presse et dispose de la plus importante imprimerie du pays, n'est pas épargné par le sida, à l'instar de la plupart des entreprises. Douze collaborateurs sont morts ces derniers mois et plusieurs sont porteurs du virus sur un effectif de 300 personnes, dont une centaine de femmes.

Une situation qui a conduit le ministre de la Communication, Oulégoh Kéyéwa, à lancer vendredi une « cellule de veille » au sein de l'entreprise.« Soyez vigilants et ne gâchez pas votre vie en attrapant ce virus mortel », a déclaré le ministre aux employés d'Editogo qui souhaite que des équipes de veille soient crées dans l'ensemble des services du ministère.

« Il est absolument nécessaire que le message de prévention soit répété et encore répété. Il faut également que les malades soient correctement pris en charge », a-t-il encore indiqué.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.