Sida : informer encore et toujours

16/10/2009
Sida : informer encore et toujours

La société Editogo (publique), qui publie le quotidien Togo Presse et dispose de la plus importante imprimerie du pays, n'est pas épargné par le sida, à l'instar de la plupart des entreprises. Douze collaborateurs sont morts ces derniers mois et plusieurs sont porteurs du virus sur un effectif de 300 personnes, dont une centaine de femmes.

Une situation qui a conduit le ministre de la Communication, Oulégoh Kéyéwa, à lancer vendredi une « cellule de veille » au sein de l'entreprise.« Soyez vigilants et ne gâchez pas votre vie en attrapant ce virus mortel », a déclaré le ministre aux employés d'Editogo qui souhaite que des équipes de veille soient crées dans l'ensemble des services du ministère.

« Il est absolument nécessaire que le message de prévention soit répété et encore répété. Il faut également que les malades soient correctement pris en charge », a-t-il encore indiqué.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.