Sida : situation stable depuis 2003

15/07/2010
Sida : situation stable depuis 2003

Une session extraordinaire du Conseil national de lutte contre le SIDA (CNLS) s’est ouverte jeudi à Lomé en présence du ministre de la Santé, Komlan Mally.
Le CNLS a été mis en place par les autorités, à la demande du chef de l’Etat, pour définir et coordonner les actions de lutte contre la pandémie; il est doté d’un budget de 2 milliards pour renforcer les actions de riposte.

Amoussou Damien (photo) en est le coordonnateur national adjoint.

Republicoftogo.com : Quelle est la situation actuelle du sida au Togo ?

Amoussou Damien : L’épidémie est stable depuis 2003 grâce aux efforts menés par tous : partenaires internationaux, ONG et gouvernement.

Le chef de l’Etat a fait doter le Conseil national de lutte contre le Sida d’une somme conséquente pour appuyer la riposte. Et les résultats sont là.

Les sites de dépistage ont été multipliés sur toute l’étendue du territoire, les ARV sont gratuits ainsi que certaines analyses.

Republicoftogo.com : Quels sont les projets immédiats sur l’agenda du CNLS ?

Amoussou Damien : La loi concernant la lutte contre le sida sera révisée et, nous l’espérons, adoptée dans les semaines à venir pour revoir certaines dispositions discriminatoires dont sont victimes, notamment, les prostituées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.