TB : la stratégie du PNUD a été payante

11/05/2014
TB : la stratégie du PNUD a été payante

Le projet tuberculose (TB) Round 6, financé par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et mis en oeuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) arrive à son terme. De 2008 à 2014, le taux de mortalité est tombé à 7% , contre 12% il y a 6 ans. Le succès thérapeutique est évalué à 85%, comparé à la valeur de base de 71% en 2006.

La représentante du PNUD pour le Togo, Khardiata Lo N’diaye, s’est félicitée de ces progrès, fruit d’une ‘collaboration fructueuse entre le PNUD et le gouvernement’.

2.600 cas de tuberculose ont été dépistés en 2013, selon le Dr Kokou Bavi, coordonnateur du Programme national de lutte contre la tuberculose.

La tuberculose est causée par une bactérie qui touche le plus souvent les poumons. Elle peut être soignée et évitée.

La bactérie se propage d’une personne à l’autre par voie aérienne. Lorsque les personnes atteintes de tuberculose pulmonaire toussent, éternuent ou crachent, elles projettent les germes dans l’air. Il suffit d’en inhaler seulement quelques-uns pour être infecté.

Près d’un tiers de la population mondiale est actuellement atteinte de tuberculose latente, ce qui signifie que les personnes ont été infectées par la bactérie de la mais n’ont pas (encore) développé la maladie et ne peuvent donc pas la transmettre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.