Trois malades identifiés

12/03/2017
Trois malades identifiés

La Ribavirine en traitement précoce

Trois personnes sont infectées par la fièvre de Lassa et 50 autres, qui ont côtoyé les malades, sont sous étroite observation, a indiqué dimanche le ministre de la Santé, Moustapha Mijiyawa.

Deux cas sont localisés à Mango et un dans la ville de Dapaong.

Cette fièvre hémorragique est endémique dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, où il infecte de 100 à 300.000 personnes par an dont 5 à 6.000 succombent. 

Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre ce virus qui représente un problème de santé publique.

Le principal réservoir du virus Lassa est un petit rongeur péri-domestique. Il se transmet à l’homme par contact avec les excréments de l’animal (urines, fécès). Un grand nombre de ces rongeurs vivent à proximité, voire à l’intérieur des habitations et leur taux d’infection peut aller jusqu’à 80%.

Il n’existe à ce jour qu’une seule molécule ayant montré une efficacité contre le virus Lassa. Il s’agit de la Ribavirine, un antiviral à large spectre contre les virus à ARN utilisé en particulier pour le traitement de l’hépatite C. 

Malheureusement, ce traitement ne représente pas une solution satisfaisante au problème que pose la fièvre de Lassa : pour être efficace, la Ribavirine doit être administrée très précocement après l’infection.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.