Un petit coin pour tous

19/11/2011
Un petit coin pour tous

Le thème peut faire sourire; il constitue pourtant un grave problème de santé publique.

Le Togo, comme les autres pays du monde, célèbre samedi la « Journée mondiale des toilettes ».

2,5 milliards d’individus en 2011 n’ont pas accès aux structures d’hygiène, mêmes basiques avec des répercussions dramatiques sur la santé.

Le manque d'assainissement, d'accès à l'eau potable, et l’absence de bonnes pratiques d'hygiène tuent chaque jour 4.000 enfants dans les pays en développement, estime l’UNICEF. En zone rurale, les adultes sont également gravement affectés avec des pathologies directement liées au faible niveau d’hygiène, ce qui a des conséquences directes sur l’économie.

Le gouvernement togolais, pour sa part, a lancé un programme qui prévoit l’installation de plusieurs dizaines de milliers de latrines à travers tout le pays.

Par rapport aux toilettes traditionnelles, une latrine possède une technologie moindre. Il s’agit d’un mode d’assainissement de base le plus utilisé dans le monde.

Le but est à la fois d'assurer la santé de ses usagers en contenant ou en évacuant les excréments et de protéger l’environnement.

Le site de la Journée

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

300 millions pour la réconciliation

Coopération

La Délégation de l’Union Européenne au Togo va subventionner pour 300 millions de Fcfa 26 projets élaborés par des organisations de la société civile en faveur de la réconciliation nationale.

KR 2013 : 2e vague

Coopération

Une nouvelle cargaison de riz estimée à près de 3 milliards de Fcfa a été offert mercredi par le gouvernement japonais dans le cadre du Kennedy Round (KR) 2013. 

72 milliards pour un Togo plus moderne

Développement

L’Union européenne a consacré 72 milliards de Fcfa depuis 7 ans pour la modernisation des infrastructures.

Faire de l’UEMOA un modèle d’intégration

Coopération

Le président Faure Gnassingbé et ses homologues d’Afrique de l’Ouest assistent lundi à Ouagadougou (Burkina Faso) au XXe anniversaire de la création de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).