Un taux de couverture médicale largement insuffisant

02/06/2008
Un taux de couverture médicale largement insuffisant

Le Togo progresse dans la lutte contre le sida, mais beaucoup reste à faire et les moyens manquent.

Après vingt ans de lutte contre le sida et sept années de mise en oeuvre de la Déclaration d'engagement sur le VIH/SIDA, adoptée par plusieurs pays du monde en 2001, le Togo, en matière de prévention, de soins et traitements "progresse mais le progrès n'est pas très sensible", révèle le Conseil national de lutte contre le sida et les infections sexsuellement transmissibles (CNLS-IST)."Nous avons souhaité être très proche de l'accès universel mais ce n'est pas le cas", a avoué le ministre d'Etat, ministre togolais de la Santé, le professeur Charles Kondi Agba, lors d'une réunion préparatoire en prélude à l'Assemblée générale des Nations unies sur la pandémie, soulignant à cet effet que le Togo n'a "grosso modo, qu'un taux de couverture médicale compris entre 30 et 35%".

Le ministre a affirmé cependant que le pays fait des efforts afin que des "financements conséquents" soient trouvés pour permettre au Togo d'améliorer ce taux de couverture et renforcer les structures intervenant dans la lutte contre la pandémie.

Le Togo, indique-t-il, est souvent confronté à la rupture des stocks des médicaments anti-retroviraux (ARV) faute de moyens financiers pour effectuer des commandes à temps.

Il souffre également, selon des sources indépendantes sanitaires, de mauvaise gestion des fonds du Fonds mondial de lutte contre le sida, et de certaines restrictions de ce bailleur.

Le taux de prévalence du VIH/SIDA au Togo est de 3,2%.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.