Une politique de santé ambitieuse

24/01/2012
Une politique de santé ambitieuse

Le Togo accueille depuis mardi les responsables de la santé des15 pays membres de la Cédéao pour examiner la 1ère Revue annuelle des activités de la santé maternelle et infantile dans l’espace Cédéao ; une réunion organisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans ce secteur particulier, le Togo a fait d’importants efforts.

Ainsi, depuis 6 mois, 7.500 femmes qui ont accouché par césarienne ont déjà bénéficié du soutien financier de l’Etat qui prend à sa charge 90% des frais ; une mesure phare de la politique de santé du gouvernement.

En outre, les autorités ont créé la Commission nationale de la santé de la mère et du nouveau-né dont la mission est d’assurer le suivi du programme de césariennes et de renforcer la lutte contre les fistules obstétricales*.

* Chaque année dans le monde, 50 000 à 100 000 femmes présentent une fistule obstétricale, à savoir une brèche de la filière pelvi-génitale.

L’apparition d’une fistule obstétricale est directement liée à l’une des principales causes de mortalité maternelle: un travail difficile (dystocie) lors de l'accouchement.

La prévention et la prise en charge des fistules obstétricales participent à l’amélioration de la santé maternelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.