Viral, mais pas fatal

16/08/2016
Viral, mais pas fatal

Campagne de test et de vaccination

L’hépatite virale frappe de nombreux Togolais en toute discrétion. Le taux d’infection national dépasserait les 15% ; il serait 8% à développer la version B, la plus fréquente et la plus mortelle de la maladie, et 2% le virus C

Les autorités de santé publique ont peine à lutter contre les hépatites virales, qui passent souvent inaperçues pendant des années. Avant qu’un diagnostic soit établi, l’infection peut non seulement avoir causé des dégâts sérieux dans l’organisme, mais aussi s’être transmise à d’autres personnes.

L’hépatite C constitue la forme virale la plus insidieuse, car elle est causée par un virus très résistant. Jusqu’à 80 % des infections au virus deviennent chroniques.

Le gouvernement togolais, l’OMS et la Ligue togolaise de lutte contre les hépatites (LTLH) viennent de lancer une grande campagne d’information auprès de la population avant d’entreprendre des dépistages et les vaccinations.

C’est indispensable.

L’infection passe souvent inaperçue ou s’apparente à une grippe (perte d’appétit, nausées, fièvre). Un tiers des malades présente une inflammation aiguë du foie visible sous la forme d’une jaunisse ou d’urines foncées. Des tests sanguins confirment l’infection et différencient les infections aiguës des infections chroniques, mais leur mise en œuvre reste limitée dans les pays disposant de faibles ressources. Aussi, beaucoup de malades ne sont diagnostiqués qu’à un stade avancé.

La meilleure protection est le vaccin qui confère après trois injections une protection sur dix ans et plus. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.