A tout problème il y a une solution

13/02/2012
A tout problème il y a une solution

"Nous avons des propositions de sortie de crise, nous espérons régler pour de bon cette affaire après la rencontre de cet après midi", a déclaré lundi matin le ministre du travail, Octave Nicoué Broohm concernant le conflit qui l’oppose aux syndicats des fonctionnaires sur une revalorisation des salaires.

"Nous avons toujours été attentifs aux différents problèmes que soulèvent les travailleurs. Quel que soit le problème, il suffit de dialoguer en toute franchise, une solution va jaillir", a encore indiqué le ministre.

L’augmentation des salaires de 5%, décidée en début d’année, est critiquée par les syndicats qui exigent 10 à 12% d’augmentation ; ils veulent également l’entrée en vigueur immédiate de l’assurance maladie.

Concernant ce dernier point, elle sera effective au 1er mars.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.