Augmentation et raison

05/08/2013
Augmentation et raison

Pendant plusieurs semaines, la Synergie des travailleurs du Togo (STT), un regroupement informel de syndicats de base, avait mis entre parenthèse ses revendications en raison de la campagne électorale. Mais elle entend reprendre ses actions si satisfaction ne lui est pas donnée.

Pour ceux qui ont raté le premier épisode, la STT exige une augmentation de 100% des salaires des fonctionnaires.

Le gouvernement n’est pas hostile à tout ce qui peut contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de l’Etat, mais dans une proportion réaliste. 100% ferait tout simplement exploser le budget. 

Le porte parole de la STT, a indiqué lundi sur Victoire FM, qu’une augmentation de 50% pourrait finalement être acceptable. 

« Si nous parlons de 50%, c’est parce que nous aimons notre pays. Nous ne voudrions pas qu’on dise que c’est nous qui avons conduit le pays à la ruine. Nous sommes des gens responsables. C’est pourquoi nous voulons faire ce sacrifice en revenant sur notre position. Nous voulons désormais une augmentation de 50% de l’indice. Ce qui doit profiter à tout le monde », a expliqué Gilbert Tsolényanou.

Mais même revue à la baisse, cette demande ne peut être acceptée ; le choc serait trop brutal et aurait des conséquences catastrophiques pour l’économie togolaise. Tout expert peut le confirmer.

La hausse doit être progressive sur plusieurs années et son principe doit être actée par l’ensemble des syndicats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.