Désunion syndicale

03/04/2013
Désunion syndicale

L’Union générale des syndicats libres (UGSL), l’une des grandes centrales syndicales a indiqué mercredi qu’elle ne s’associait pas au mot d’ordre de grève dans la fonction publique lancé pour le 4 et 5 avril par la Synergie des travailleurs du Togo (STT). Elle a demandé à ses membres de ne pas y participer.

« Les revendications formulées par la STT sont légitimes, mais nous estimons que la meilleure façon d’obtenir satisfaction est de poursuivre les discussions tous ensemble avec le gouvernement », a déclaré le secrétaire général de l’UGSL, Mathias Hlomador.

La STT fait cavalier seul et exige des négociations en tête à tête avec les autorités, sans les autres syndicats. Une démarche qui s’inscrit dans une sourde lutte pour le contrôle du monde syndical. Mais pour Mathias Hlomador, « Synergie est un simple regroupement de syndicats de base et non une entité formalisée. »

Les députés ont adopté en début d’année le nouveau statut de la fonction publique. Tout ce qui concerne l’augmentation des salaires ou l’âge de départ à la retraite seront précises dans des décrets d’application qui doivent précisément être précisés entre le gouvernement et les syndicats.

Mardi, le président de l’Assemblée nationale, Abass Bonfoh, avait dit comprendre les préoccupations des travailleurs dont les revendications sont « pour l’essentiel légitimes ». Il avait appelé le gouvernement « à faire diligence afin de trouver un terrain d’entente dans la mesure des moyens disponibles ». 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.