Entre réalités de terrain et exigences budgétaires

05/02/2018
Entre réalités de terrain et exigences budgétaires

Les revendications sont prises en compte; reste à trouver les moyens financiers

Les membres du syndicat national du personnel du ministère de la Fonction publique (Synamfop) se sont mis en grève lundi et ce, jusqu’au 8 février.

Les syndicalistes affirment avoir mis à exécution leur mot d’ordre en raison du mépris dont ils auraient fait l’objet de la part des autorités.

‘Nous étions ouvert aux discussions, mais nous déplorons le grand mépris avec lequel les autorités gèrent notre affaire. Aucun contact n’a eu lieu entre elles et nous et donc nous sommes obligés de rester à la maison durant quatre jours’, a confié Komlan Houménou, le secrétaire général du Synamfop.

Les fonctionnaires veulent des primes de rendement, le paiement d’un 13e mois et la construction de nouveaux locaux s’estimant à l’étroit pour mener leur mission.

Au ministère de la Fonction publique on répète ce qui a été dit à de nombreuses reprises : certaines demandes sont justifiés ; encore faut-il que le budget de l’Etat le permette. 

Les deux parties se retrouveront cette semaine pour une série de nouvelles discussions.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.