La STT exige un dialogue en tête à tête avec le gouvernement

28/03/2013
La STT exige un dialogue en tête à tête avec le gouvernement

L’une des centrales syndicales, la Synergie des travailleurs du Togo (STT) a lancé un nouveau mot d’ordre de grève pour les 4 et 5 avril prochains.

«Nous demandons aux fonctionnaires de rester simplement à la maison pour respecter le mot d’ordre, trop, c’est trop. La grève sera reconduite sans préavis jusqu’à obtention des droits légitimes des travailleurs », a déclaré 

Gilbert Tsolenyanu, porte-parole de la STT.

«Nous demandons aux travailleurs togolais de rester simplement à la maison pour respecter le mot d’ordre, trop, c’est trop », a-t-il lancé avant de menacer que «la grève sera reconduite sans préavis jusqu’à obtention des droits légitimes des travailleurs ».

Si l’ensemble des syndicats demande une amélioration de leurs conditions de vie et de travail – prévue par le nouveau statut de la fonction publique – tous ne sont pas d’accord sur le recours à la grève préférant poursuivre les discussions avec les autorités.

Le gouvernement a rappelé, à de nombreuses reprises, qu’il était disposé à dialoguer avec les syndicats à condition que ceux-ci parviennent à régler préalablement leurs différends.

Parmi les revendications figurent l’augmentation des salaires et le paiements d’indemnités diverses.

Interrogé jeudi par Republicoftogo.com, Gilbert Tsolényanou a indiqué que la STT voulait bien discuter avec le gouvernement, mais à condition que ce soit exclusivement de sa plateforme revendicative et sans les autres centrales syndicales.

Photo : les responsables de la STT, mercredi à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.

Tony Blair auprès du monde rural

Coopération

Tony Blair a séjourné à Lomé le 17 novembre pour la troisième fois depuis le début de l’année.

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.