La réalité des chiffres

06/03/2015
La réalité des chiffres

Les salaires ont bondi de 70% dans l'enseignement public

Tout et n’importe quoi a été dit ou écrit sur le conflit qui oppose le gouvernement à la centrale syndicale STT. Les pouvoirs publics sont accusés, de refuser toute augmentation aux fonctionnaires. 

Le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Florent Maganawé, a tenu à rappeler, chiffres à l’appui, la réalité de la situation.

Il a tout d’abord indiqué qu’il n’était pas question d’accorder les 30.000 Fcfa exigés par la Synergie des travailleurs du Togo. La réalité de l’écart noté ne porte que sur 15.000 f (140 points défendus par le gouvernement).

Le gouvernement a ajouté plus de 3.000 F sur les salaires (30 points d’avancement) qui permettra de résoudre les problèmes. 

Cette augmentation avantage ceux qui ont de l’ancienneté. Un fonctionnaire qui travaille depuis 10 ans dans l’administration bénéficiera d’une augmentation de 15.000 ; 30.000 pour celui qui a 20 ans de service.

Le ministre a donné un autre exemple des efforts faits par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie et de travail des fonctionnaires.

En 2005, un enseignant de catégorie A1 gagnait 113. 000 F, il en gagne 194.000 aujourd’hui 

‘Les salaires ont augmenté de près de 70%. Accuser le gouvernement de ne rien faire est tout simplement un mensonge’, a déclaré M. Maganawé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.