La santé d'abord

28/11/2017
La santé d'abord

Le siège de la CNSS à Lomé

Les acteurs du secteur informel sont réticents à rentrer dans le système. C’est essentiellement la crainte d’une formalisation ouvrant la voie à une fiscalisation.

Mais pour les autorités, la priorité et d’assurer une couverture sociale à des centaines de milliers de Togolais dont le rôle économique est essentiel.

Cette démarche conduit la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), en collaboration avec la Direction  à l'organisation du secteur informel (DOSI), à lancer une campagne foraine gratuite de délivrance de carte nationale d’identité (d’actes de naissance ou de jugements supplétifs). L’enregistrement permettra à leurs titulaires d’être affiliés et de bénéficier d’un certain nombre de services sociaux.

Une opération pilote a débuté à Tsévié (35 km de Lomé) ; elle sera étendue à l’ensemble du pays. Si le dispositif s’adresse en priorité aux membres du secteur informel, ceux du formel peuvent également demander une pièce d’identité.

‘La récente révision du code de sécurité sociale a étendu le régime de sécurité sociale aux travailleurs qualifiés de l’économie informelle. Mais cette extension peine à se concrétiser. Les concernés, pour la plupart du temps ne disposent pas de documents administratifs pouvant leur permettre d’être affilié à la CNSS’, explique Justin Pilanté, le directeur de l’audit interne et du contrôle des employés à la Caisse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.