Le CNDS entend mieux protéger les travailleurs

20/10/2012
Le CNDS entend mieux protéger les travailleurs

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) s’est réuni vendredi pour sa 2e session de l’année. A l’ordre du jour, l’adoption en procédure d’urgence du projet de statut général de la fonction publique et les négociations annuelles bilatérales entre les travailleurs et le gouvernement.

Au terme de 4 heures de discussions, le CNDS a formulé deux recommandations à l’endroit du gouvernement. La première porte sur la nécessité de faire adopter le nouveau statut de la fonction publique d’intégrer son incidence sur le budget 2013 ; la seconde demande aux autorités d’associer désormais tous les partenaires sociaux à toutes les questions qui touchent les mesures économiques en faveur des travailleurs.

Les participants ont également évoqué la hausse du prix du gaz. La porte-parole du CNDS, Lawson Nadou, a précisé que le gouvernement n’entendait pas annuler sa décision, mais qu’il promettait d’évoquer ce dossier avec les partenaires sociaux lors des prochaines séances.

Etaient présents à cette session, Hacoubou Amadou, le ministre du Travail, sa collègue du Commerce, Léguezim-Balouki, Doris Wilson, en charge des Droits de l’homme et les représentants des travailleurs et du patronat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.