Le CNDS entend mieux protéger les travailleurs

20/10/2012
Le CNDS entend mieux protéger les travailleurs

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) s’est réuni vendredi pour sa 2e session de l’année. A l’ordre du jour, l’adoption en procédure d’urgence du projet de statut général de la fonction publique et les négociations annuelles bilatérales entre les travailleurs et le gouvernement.

Au terme de 4 heures de discussions, le CNDS a formulé deux recommandations à l’endroit du gouvernement. La première porte sur la nécessité de faire adopter le nouveau statut de la fonction publique d’intégrer son incidence sur le budget 2013 ; la seconde demande aux autorités d’associer désormais tous les partenaires sociaux à toutes les questions qui touchent les mesures économiques en faveur des travailleurs.

Les participants ont également évoqué la hausse du prix du gaz. La porte-parole du CNDS, Lawson Nadou, a précisé que le gouvernement n’entendait pas annuler sa décision, mais qu’il promettait d’évoquer ce dossier avec les partenaires sociaux lors des prochaines séances.

Etaient présents à cette session, Hacoubou Amadou, le ministre du Travail, sa collègue du Commerce, Léguezim-Balouki, Doris Wilson, en charge des Droits de l’homme et les représentants des travailleurs et du patronat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.