Les personnels de santé cessent leur grève

03/06/2011
Les personnels de santé cessent leur grève

Les syndicats des personnels hospitaliers ont cessé la grève qu’ils observaient depuis lundi et menacent de reprendre le mouvement mardi si satisfaction ne leur est pas donnée.
Lors d’une assemblée générale vendredi au CHU de Lomé les grévistes ont renouvelé leurs revendications, dont le paiement immédiat et sans condition des 180.000 fcfa d'appoint annuel, la dotation pour les trois CHU de connexion internet, l'audit des formations sanitaires pour évaluer leurs capacités à prendre en charge les primes de garde et d'astreinte des agents et enfin l'adoption sans délai du statut particulier des agents de la santé.
Autant de demandes qui ont été en partie acceptées et qui sont en cours de traitement, assure-t-on au ministère de la Santé.
"Si d’ici mardi, les autorités ne trouvent pas une solution à nos revendications, nous allons reconduire la grève la semaine prochaine", a déclaré Aboudouaye Alassani, délégué général du syndicat. Il a affirmé que le payement des 180.000 Fcfa d'appoint annuel, entamé vendredi dernier, a été stoppé mardi. "Une bonne partie de nos collègues n'ont pas encore perçu cet appoint à Lomé; il en est de même à dans le reste du Togo", a indiqué M.  Alassani.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.