Les personnels de santé cessent leur grève

03/06/2011
Les personnels de santé cessent leur grève

Les syndicats des personnels hospitaliers ont cessé la grève qu’ils observaient depuis lundi et menacent de reprendre le mouvement mardi si satisfaction ne leur est pas donnée.
Lors d’une assemblée générale vendredi au CHU de Lomé les grévistes ont renouvelé leurs revendications, dont le paiement immédiat et sans condition des 180.000 fcfa d'appoint annuel, la dotation pour les trois CHU de connexion internet, l'audit des formations sanitaires pour évaluer leurs capacités à prendre en charge les primes de garde et d'astreinte des agents et enfin l'adoption sans délai du statut particulier des agents de la santé.
Autant de demandes qui ont été en partie acceptées et qui sont en cours de traitement, assure-t-on au ministère de la Santé.
"Si d’ici mardi, les autorités ne trouvent pas une solution à nos revendications, nous allons reconduire la grève la semaine prochaine", a déclaré Aboudouaye Alassani, délégué général du syndicat. Il a affirmé que le payement des 180.000 Fcfa d'appoint annuel, entamé vendredi dernier, a été stoppé mardi. "Une bonne partie de nos collègues n'ont pas encore perçu cet appoint à Lomé; il en est de même à dans le reste du Togo", a indiqué M.  Alassani.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.