Les recettes de l’ANPE pour l’emploi des jeunes

16/08/2012
Les recettes de l’ANPE pour l’emploi des jeunes

Avec un taux de chômage élevé, notamment chez les jeunes, le Togo tente d’imaginer de nouvelles solutions avec l’appui financier du gouvernement, des institutions régionales et des partenaires au développement.

Pour Comlan Edmond Amussou (photo), le directeur de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), l’insertion des jeunes est une priorité afin depermettre au Togo d’assurer son développement.

Republicoftogo.com : Quel est le bilan de l’ANPE deux ans après sa création ?

Edmond Comlan Amoussou : Il y a 25.000 demandeurs d’emploi enregistrés auprès de son services et qui bénéficient des services d’accompagnement. 1000 d’entre-eux ont pu trouver un job, un millier d’autre a été placé en entreprise grâce au programme AIDE qui s’adresse aux primo-demandeurs. 

Republicoftogo.com : Chiffres, certes encourageants, mais encore très modestes 

Edmond Comlan Amoussou : C’est évident, mais n’oublions pas que les entreprises recrutent directement sans passer forcément par l’ANPE ; elles peuvent également le faire via des cabinets spécialisés. Il faut donc lire les statistiques avec prudence.  

Republicoftogo.com : Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?

Edmond Comlan Amoussou : Premier problème, le manque de moyens financiers. L’Etat en a pris conscience en multipliant par dix notre budget. Les services publics n’ont pas encore le réflexe de faire appel à nos services pour les recrutements ; c’est un autre problème.

Republicoftogo.com : Comment répondre à l’attente des demandeurs d’emplois ?

Edmond Comlan Amoussou : Il y a des solutions très prometteuses. La Banque africaine de Développement (BAD) a lancé une initiative pour l’emploi des jeunes et va investir dans le Fonds d’appui aux initiatives des jeunes de même que dans l’observatoire de l’ANPE.

La Banque mondiale s’intéresse au programme AIDE avec un niveau d’investissement de près de 200 millions de Fcfa.

La coopération allemande a convenu également d’octroyer des ressources importantes pour appuyer l’axe emploi formation professionnelle.

L’autre grande innovation est la migration professionnelle. Une mission koweïtienne est d’ailleurs depuis le début de la semaine à Lomé. L’idée est de former 500 jeunes à l’étranger et d’inciter d’autres à chercher un emploi dans les pays du Golfe et d’Afrique de l’Ouest avec l’appui de l’ANPE.

Republicoftogo.com : La courbe du chômage ne fléchit pas malgré toutes ces initiatives, pourquoi ?

Edmond Comlan Amoussou : Les raisons sont diverses. Il y a la situation économique qui ne permet pas aux entreprises d’embaucher massivement. Mais il y a aussi des raisons structurelles ; raison pour laquelle nous allons adopter en septembre une politique nationale de l’emploi.

Je dois préciser que l’ANPE n’a pas pour vocation de recruter, mais de permettre aux personnes au chômage de trouver un emploi et de les accompagner dans ce processus. Nous ferons le maximum pour y parvenir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.