Les travailleurs domestiques seront mieux protégés

05/07/2017
Les travailleurs domestiques seront mieux protégés

Protéger la profession

Les travailleurs domestiques représentent une part importante de la main-d’œuvre mondiale du secteur informel, et figurent parmi les catégories les plus vulnérables.

Ils travaillent pour des particuliers, souvent sans véritable contrat de travail, sans être déclarés, exclus du champ de la législation. 

Actuellement, on dénombre au moins 53 millions de travailleurs domestiques dans le monde, sans compter les enfants qui travaillent comme domestiques, et ce nombre ne cesse d’augmenter dans les pays développés et en développement. 

Bien qu’un nombre conséquent d’hommes évoluent dans le secteur, le travail domestique demeure extrêmement féminisé.

Au Togo, de nombreuses familles utilisent du personnel – parfois mineur - pour le ménage, le repassage, la cuisine, l’entretien du jardin ou comme chauffeur.

Le gouvernement souhaite adopter une législation conforme aux recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT). Deux experts sont à Lomé pour aider les ministères concernés à élaborer un texte qui deviendra un projet de loi.

Ils ont observé de nombreuses lacunes dans le droit du travail, y compris sur la définition même du ‘travailleur domestique’

Toutes les carences et les incohérences seront corrigées pour parvenir à une loi moderne et protectrice.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.