Pause avant négociations ?

15/04/2013
Pause avant négociations ?

La Synergie des travailleurs du Togo (STT) a décidé lundi de marquer une pause de 48h afin de permettre l’ouverture de négociations avec le gouvernement «et que des solutions soient trouvées à la plateforme revendicative».

«Nous sommes dans une logique de discussion (…) Nous accordons donc  48h aux médiateurs pour contacter le gouvernement afin qu’on aille aux vraies négociations », a déclaré Gilbert Tsolényanu, porte-parole de ce groupement de syndicats de base à l’origine d’une grève de 72h qui ne se termine jamais.

On ignore si la STT est d’accord pour rejoindre les autres centrales syndicales qui, elles, discutent déjà avec le gouvernement ou si les exigences ayant entraîné les débrayages sont maintenues. Le groupement veut un tête à tête avec les autorités pour évoquer ses propres doléances.

Gilbert Tsolényanu a assuré par ailleurs que la Synergie n’avait aucune intention de manipuler les élèves. Mais ce sont bien des enseignants grévistes qui ont incité les écoliers, souvent très jeunes, à sortir manifester. Cette instrumentalisation des enfants a révolté une grande partie de l’opinion publique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.