SNPT : colère des licenciés

12/05/2009
SNPT : colère des licenciés

600 employés de la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont organisé lundi un sit-in devant les bureaux de la direction générale pour protester contre les conditions de leurs licenciements. La SNPT, ex-OTP et IFG, qui emploie plus de 2000 personnes, doit faire face aux dures réalités économiques. Faute d'investissement, la production est passée de 3 millions de tonnes en 1990 à 840.000 l'année dernière et comble de malchance, les cours mondiaux sont à la baisse.

Pas d'autres choix que de se séparer d'une partie du personnel au risque de compromettre l'existence même de cette industrie. 

Dans ce dossier, les autorités ont fait preuve d'une transparence exemplaire. En novembre dernier, le ministre des Mines, de l'Energie et de l'Eau, Dammipi Noupokou, avait dénoncé la gestion opaque qui avait prévalu à l'OTP pendant des années (pas de comptabilité, pas de rapport d'activités, des contrats complaisants, etc…). « Une situation qui a contribué à faire sombrer ce qui fut le fleuron de l'économie au Togo », avait-il fait remarquer.

Le personnel licencié se déclare « indigné devant la situation précaire dans laquelle il se trouve du fait de  la nouvelle direction de la société ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.