Tous unis contre le chômage

04/01/2013
Tous unis contre le chômage

La lutte contre le chômage est au cœur du dispositif mis en place par le gouvernement pour relancer l'économie. L’emploi des jeunes est une priorité. Le gouvernement dispose de l’ANPE, d’un Fonds d’appui aux initiatives des jeunes et bientôt d’un Conseil présidentiel de l’emploi et de la formation. 

L’objectif affiché est de faire chuter le taux de chômage de 30 à 15% d’ici 2017.

Pour Edmond Comlan Amoussou (photo), le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi, les raisons d’espérer sont nombreuses. L’économie togolaise donne des signes de reprise, la croissance est satisfaisante et les grands projets (mines et infrastructures) vont créer plusieurs milliers de nouveaux emplois en 2013.

Republicoftogo.com : L’ANPE répond-t-elle aux besoins des demandeurs d’emploi ?

Edmond Comlan Amoussou : Depuis sa création, l’ANPE a enregistré 30.000 inscriptions sur lesquelles plus de 2000 demandes ont été satisfaites pour des contrats à durée déterminée ou permanents.

Chaque année 60.000 personnes font leur entrée sur le marché du travail dont 10.000 diplômés. L’ANPE trouve un job pour 2000 d’entre-eux. On est certes loin du compte, mais c’est un début encourageant.

Republicoftogo.com : Le gouvernement va lancer prochainement une « Coalition sur l’emploi des jeunes ». De quoi s’agit-il ?

Edmond Comlan Amoussou : C’est le rassemblement des énergies émanant des entreprises, de la société civile et des syndicats pour parvenir à un pacte national en faveur de l’emploi des jeunes avec des engagements concrets de l’ensemble des parties pour faciliter l’embauche.

Par ailleurs, un Conseil présidentiel de l’emploi et de la Formation verra le jour dans quelques semaines ; il rassemblera des représentants du gouvernement, des patrons et des personnalités de la société civile afin de créer un cadre propice à la création de nouveaux emplois.

Dans 5 ans, le Togo devra être en mesure d’afficher un taux de chômage inférieur à 15%.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Interpellation de Jonathan Fiawoo

Justice

Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a été interpellé mardi dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds à la filiale togolaise d’Ecobank.

Le Kabyé et l’Ewé enseignées dès le primaire ?

Culture

Faut-il enseigner l’Ewé et le Kabyé dès le primaire, puis tout au long de la scolarité. C’est ce que préconise Togbui Adoli Agokoli IV.

Difficile pour Ebola d’accoster à Lomé

Santé

A l’instar de l’aéroport, le Port autonome de Lomé (PAL) a mis en place une veille sanitaire afin de détecter et si besoin d’isoler tout malade atteint du virus Ebola.

A vos ordres mon capitaine !

Sport

Sur sa page Facebook, Serge Akakpo a annoncé qu’il allait abandonner sa fonction de vice-capitaine de l’équipe nationale du Togo.