Trop d'exigences nuit aux exigences

29/04/2013
Trop d'exigences nuit aux exigences

La Synergie des travailleurs du Togo (STT), un groupement de syndicats de base de fonctionnaires, est parvenu à arracher au gouvernement des primes exceptionnelles la semaine dernière et l’engagement de discussions approfondies sur une augmentation des salaires et sur les conditions de départ à la retraite.

Mais dès lundi, la STT a fait part de nouvelles exigences et de préalables à la reprise des pourparlers avec les autorités. Elle veut que les salaires du mois d’avril soient payés sur le champ, « afin de permettre aux fonctionnaires de mieux observer la journée mondiale du travail », et obtenir la garantie que les jours de grève seront pas décomptés. 

Selon l’accord intervenu entre le gouvernement et la STT le 23 avril dernier, les discussions doivent reprendre lundi via deux commissions paritaires créées à cet effet.

« Les efforts financiers consentis par l’Etat pour aider certaines catégories de fonctionnaires sont systématiquement accueillis par de nouvelles exigences, mais le Togo n’a tout simplement pas les moyens de répondre aux revendications excessives de certains, avait indiqué, en substance, le chef de l’Etat lors de son discours à la Nation, vendredi derniers.

L’attitude de la STT lui donne raison.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.