ADN

15/03/2012
ADN

Des équipements de marquage des armes légères et de petit calibre ont été réceptionnés mercredi à Lomé par le ministre de la Sécurité, Gnama Latta.

Du matériel fourni par le Centre régional des Nations Unies sur les armes légères et de petits calibres (RECSA) dont le directeur adjoint de la commission exécutive, Tharcisse Midonzi, était présent.

Une vaste opération de marquage va être lancée dans les pays de la Cédéao ; au Togo, mais également en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Mali.

Le président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères, le colonel Ali Nadjombé (photo), a précisé que l’objectif était de donner une identité à chaque arme permettant ainsi la traçabilité, au même titre que l’immatriculation d’une voiture.

«Il y a 6 millions d’armes légères qui circulent en Afrique,  c’est beaucoup trop !  Aujourd’hui, nous voulons donner une identité à chaque arme. Quand elles auront été marquées, on pourra connaître leur origine, le type et l’année de fabrication », a indiqué Gnama Latta.  

Il a invité les propriétaires d’armes non déclarées à se faire identifier. Ils pourront alors déposer une demande de port d’arme qui sera examinée par une commission spécialisée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.