ADN d’un 727

19/07/2011
ADN d’un 727

C’est Jeune Afrique qui l’annonce cette semaine. Le Boeing 727 de la compagnie congolaise Hewa Bora qui s’est écrasé le 8 juillet à Kinsangani faisant 83 morts avait été en exploitation au Togo.

L’hebdo indique que l’appareil, à l’époque aménagé en VIP,  avait volé pour le compte du président Gnassingbé Eyadema, puis pour son fils, Faure. Inexact.

Si le 727 est bien resté quelques mois à l’aéroport de Lomé, c’était après le décès du président Eyadema en février 2005 ; il avait été loué à quelques reprises par le candidat Faure Gnassingbé lors de l’élection présidentielle de la même année, avant de regagner sa base de Kinshasa puis d’être finalement reconverti en avion commercial.

A l’époque, le jet était piloté par Paul Mestry, un métis belgo-congolais très expérimenté ; c’est le même pilote qui a péri dans le crash de Kisangani.

A priori, ni l’appareil, ni l’équipage ne sont en cause ; les responsables semblent être les contrôleurs aériens, peu ou pas formés et qui ont omis de signaler que les conditions météorologiques ne permettaient pas de se poser. 

Photo :  en mars 2005 sur l’aéroport de Lomé, le 727 qui s’est écrasé le 8 juillet dernier en RDC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.