ADN d’un 727

19/07/2011
ADN d’un 727

C’est Jeune Afrique qui l’annonce cette semaine. Le Boeing 727 de la compagnie congolaise Hewa Bora qui s’est écrasé le 8 juillet à Kinsangani faisant 83 morts avait été en exploitation au Togo.

L’hebdo indique que l’appareil, à l’époque aménagé en VIP,  avait volé pour le compte du président Gnassingbé Eyadema, puis pour son fils, Faure. Inexact.

Si le 727 est bien resté quelques mois à l’aéroport de Lomé, c’était après le décès du président Eyadema en février 2005 ; il avait été loué à quelques reprises par le candidat Faure Gnassingbé lors de l’élection présidentielle de la même année, avant de regagner sa base de Kinshasa puis d’être finalement reconverti en avion commercial.

A l’époque, le jet était piloté par Paul Mestry, un métis belgo-congolais très expérimenté ; c’est le même pilote qui a péri dans le crash de Kisangani.

A priori, ni l’appareil, ni l’équipage ne sont en cause ; les responsables semblent être les contrôleurs aériens, peu ou pas formés et qui ont omis de signaler que les conditions météorologiques ne permettaient pas de se poser. 

Photo :  en mars 2005 sur l’aéroport de Lomé, le 727 qui s’est écrasé le 8 juillet dernier en RDC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.