Action caritative et financement du terrorisme

12/06/2017
Action caritative et financement du terrorisme

Pas toujours pour la bonne cause

Une réunion du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment en Afrique de l’Ouest (GIABA) s’est déroulée lundi à Lomé.

Cet organisme régional est responsable de la prévention et du contrôle du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en Afrique de l´Ouest.

Lors de son intervention, Kossi Tofio, le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, a indiqué que de nombreuses organisations de bienfaisance servaient à financer le terrorisme. 

Thème central des discussions choisi par les participants. 

Plusieurs études ont montré que les organismes à but non lucratif  constituaient une sorte de cheval de Troie pour les terroristes dans leur manœuvre d’infiltration de la société.

‘L’argent destiné au financement du terrorisme est drainé à travers les circuits formels et informels incluant les organismes à but non lucratif. En un mot, des organismes à but non lucratif  sont utilisés abusivement pour financer le terrorisme et souvent à l’insu de leurs premiers responsables. Ces structures de bienfaisance sont également utilisées comme cadre de radicalisation ou filière de recrutement des futurs terroristes’, a-t-il déclaré.

Dans ce contexte à risques, le gouvernement togolais conduit actuellement une réforme législative qui devra aboutir à une meilleure gouvernance des organismes de bienfaisance. Une évaluation nationale des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme doit démarrer incessamment et cet exercice permettra au Togo de définir à quel point les associations caritatives peuvent être impliqués dans des activités terroristes. 

Le Togo veut lancer une stratégie nationale visant à atténuer les risques identifiés. 

Toutefois, l’officiel togolais a dédouané les organisations locales à but non lucratif.

‘A ce jour, aucun organisme n’est soupçonné de soutien aux organisations terroristes. Mais nous sommes conscients de la vulnérabilité du secteur et de la réalité des risques dans une zone géographique prise d’assaut par les organisations extrémistes’, a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours.