Adidogomé, première initiative d’OpenStreetMap

29/09/2013
Adidogomé, première initiative d’OpenStreetMap

La Fondation OpenStreetMap a decide de constituer une base de données cartographique du Togo, libre de droits, en utilisant, notamment, le GPS.

OpenStreetMap a été lancé en 2004. L’originalité réside dans le fait qu’il est participatif. Grâce à internet, toute intervention et collaboration volontaire est la bienvenue.

A la manière de Wikipédia, les internautes naviguant sur le web peuvent contribuer à la creation, à la numérisation et à la mise à jour des données.

Microsoft est partiellement associé au projet.

OpenStreetMap-Togo a commencé le travail de collecte des infos à Adidogomé (banlieue nord-ouest de Lomé).

Adidogomé, ancien village où résidait une population en majorité Aflao, a été rattrapé par l’urbanisation de la capitale pour devenir aujourd’hui une banlieue.

Pour mener à bien la cartographie de cette zone, les membres de la communauté togolaise d’ OpenStreetMap se sont associés à plusieurs ONG locales pour constituer ‘Adidogomé dans tous ses états’ qui sera chargé de fournir des éléments détaillés sur le site.

A terme, toutes les grandes villes devraient ainsi être cartographiées.

Photo : Des membres de la Fondation en plein travail à Adidogomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.