Apatridie : le Togo en avance sur ses voisins

26/02/2015
Apatridie : le Togo en avance sur ses voisins

Les apatrides ne peuvent exercer nombre de droits humains fondamentaux

Le ministre togolais de la Justice, Koffi Esaw, a participé mercredi à Abidjan à la première conférence ministérielle régionale sur l’apatridie en Afrique de l’ouest qui rassemblait des représentants des 15 membres de la Cédéao.

L’apatridie touche 10 millions de personnes dans le monde dont 750.000 en Afrique de l’ouest. Sans existence légale, il s’agit d’une population en marge. Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) entend régler cette question d’ici 10 ans.

Dépourvus de nationalité, les apatrides ne peuvent exercer nombre de droits humains fondamentaux. Leurs droits civils et politiques sont niés et ils ne peuvent pas non plus participer pleinement à la vie quotidienne de leurs communautés.

Le Togo, a indiqué Koffi Essaw lors de son intervention, a fait d’énormes progrès. Contrairement aux autres pays, la législation facilite effectivement l’accès à la nationalité aux étrangers.

Le Togo envisage créer une commission interministérielle chargée de réaliser une étude diagnostique sur l’apatridie avec l’assistance technique du HCR.

Informations complémentaires

APATRIDIE INTERVENTION KOFFI ESAW.pdf 53,36 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.

Victoire de Prinz Lorenzo

Sport

Le boxeur togolais Prinz Lorenzo s'est imposé vendredi soir à Kara face au Bosniaque Milos Janjani.