Asky, la sécurité avant tout

01/04/2010
Asky, la sécurité avant tout

Asky, la nouvelle compagnie aérienne basée au Togo et dont Ethiopian Airlines détient 25% du capital, ne badine pas avec la sécurité.
Elle s’est d’abord équipée d’avions neufs, des Boeing 737-700 dernière génération, et s’est entourée d’une équipe de maintenance ultra-formée venue spécialement d’Addis Abeba.
A sa tête, Getachew Belete, directeur de la maintenance du Groupe Ethiopian Airlines et premier ingénieur Africain à avoir été certifié par Boeing à Seattle.
L’équipe technique d’Asky à Lomé est composée de 9 techniciens, tous Ethiopiens.
Lors de chaque vol, un membre de l’équipe prend place à bord et peut intervenir à tout moment en escale en cas de problème technique mineur. C’est l’une des rares compagnies africaines à procéder de la sorte.
La présence de ces techniciens permet d’effectuer à l’aéroport de Lomé les visites techniques appelées « A check » sur les deux Boeing. Les B et C cheks, beaucoup plus complexes, sont assurées au centre de maintenance d’Ethiopian Airlines à Addis Abeba.
Asky dispose de son propre stock de pièces détachées, roues, blocs de freins ; des équipements dont la valeur dépasse le million de dollars.
C’est un véritable centre de maintenance qui est en train de se créer au Togo, supervisé par des professionnels qui ont derrière eux des décennies d’expérience dans l’aviation.
Outre Asky, cette plate forme technique pourrait bientôt accueillir des appareils d’autres compagnies pour des révisions de routine ou pour des réparations.
« Il est impensable que nous mettions en vol des avions dont la maintenance n’est pas exemplaire. Nos appareils sont à un niveau de sécurité comparable aux compagnies européennes comme Air France ou British Airways », explique Getachew Belete.
Et c’est là la grande différence entre Asky et ses concurrents africains.
Lancé le 15 janvier dernier, Asky assure au départ de Lomé des vols vers Niamey, Douala, Conakry, Freetown, Ouaga, Bamako, Banjul, Cotonou, Brazzaville, Libreville, Accra et Kinshasa.
Tarek Kodjo Boustani
En photo : Getachew Belete (à gauche), ingénieur et directeur de la maintenance d’ASKY et Zewter Abebe, superviseur des stocks

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.