Attention, routes dangereuses !

18/06/2009
Attention, routes dangereuses !

179 personnes ont été tuées sur les routes togolaises au premier semestre 2009 ; une légère baisse comparée à la même période l'année précédente, mais le bilan reste très lourd. Les causes du carnage sont connues : mauvais entretien des véhicules, imprudence des automobilistes et des camionneurs et piteux état du réseau routier.

Pour le lieutenant-colonel Baouna Essowè, directeur des transports routiers du Togo, le nombre de morts et de blessés peut être réduit à condition que les conducteurs fassent preuve d'un minimum de responsabilité. Il précise aussi les initiatives lancées par ses services pour contrer le fléau.Le lieutenant-colonel Baouna Essowè, est le directeur des transports routiers. Dans cette interview qu'il a accordée à republicoftogo.com, l'homme tire la sonnette d'alarme et indique que des initiatives sont prises pour limiter les accidents de route.

Republicoftogo.com : 900 accidents pour les six premiers mois de l'année ; c'est un chiffre alarmant.

Baouna Essowè :

Je dois préciser que ce chiffre a relativement baissé cette année. En 2008, nous étions à plus de 900 pour le pour la même période, mais nous le trouvons encore trop élevé.

Il y a deux causes essentielles qui expliquent ces accidents. La première, c'est le stationnement anarchique des camions et des autobus sur les routes en l'occurrence sur la nationale N°1. Le Togo étant un pays de transit, beaucoup de véhicules passent par notre pays pour transporter les marchandises du port autonome de Lomé vers les pays de l'Hinterland. Ces véhicules tombent souvent en panne et restent stationnés des jours sur la chaussée sans aucune signalisation.

Nous sommes en train de prendre des mesures pour créer une structure technique qui va tracter au plus vite ces camions sur la nationale 1 et sur les autres routes à forte circulation.

La deuxième cause d'accidents est liée au mauvais état de nos routes. La plupart des voies de circulation sont dégradées et comportent des crevasses dangereuses.  

Le problème est pris en compte au plus haut niveau de l'Etat ; aujourd'hui toutes les études ont été faites et de grands chantiers seront bientôt lancés à travers le pays au fur et à mesure que les financements arriveront.

Je dois rappeler qu'il Il est essentiel que les usagers de la route prennent conscience des dangers et observent un minimum de prudence.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.