Big brother garde un œil sur les conteneurs

20/06/2012
Big brother garde un œil sur les conteneurs

La Chine a offert jeudi au Togo deux scanners mobiles. Il ne s’agit pas d’équipements médicaux, mais de matériel qui permettent de réaliser des radioscopies des camions et des conteneurs, afin d'accroître l’ efficacité en matière de lutte contre la fraude, le trafic d’armes et de drogue.

Béijing n’a pas lésiné puisque les scanners coûtent la modique somme de 2,7 milliards de Fcfa.

Les ministre des Affaires étrangères, Elliott Ohin, des Transports, Ninsao Gnofam, et de la Sécurité, Gnama Latta, ont remercié l’ambassadeur chinois au Togo, Zuofeng Wang.

Les scanners seront utilisés par la douane et par la police.

Les deux unités montées sur des chassis Volvo sont conçues pour une utilisation itinérante en appui des brigades des douanes. Leur mise en œuvre implique un grand professionnalisme des agents des douanes (mise en place du dispositif et d'un périmètre de sécurité, opérations de scannographie, analyse des images et des suites à donner à celles-ci).

En moyenne 6 à 10 camions par heure peuvent être contrôlés.

Les scanners mobiles peuvent être utilisés à la frontière terrestre, dans les ports et les aéroports, ou de manière inopinée, sur les grands axes routiers.

La plupart des douanes européennes possèdent ces équipements; la France en compte quatre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.