Blood diamond

14/05/2010
Blood diamond

On savait déjà que l’Afrique de l’Ouest était une base de réexportation de la cocaïne prisée par les cartels colombiens ; on apprend maintenant que le trafic de diamants prend une promotion inquiétante en Afrique de l’Ouest.
Selon un article publié par un expert, Teri Schure, le trafic de pierres précieuses se porte bien et génère de très importants revenus pour des réseaux très bien structurés.
Une grande partie de la production extraite des mines de Côte d’Ivoire ou de Sierra Leone échappe aux circuits commerciaux traditionnels pour venir financer les organisations terroristes.
D’après les services de renseignement européens et américains, indique Teri Schure, le mouvement libanais Hezbollah (considéré par l’UE et par Washington comme une organisation terroriste) a tiré des revenus très importants du trafic de diamants grâce à l’aide des communautés chiites libanaises installées en Côte d’Ivoire, au Burkina, en Sierra Leone et au Togo.
Le Hezbollah n’est pas le seul à faire fortune dans le trafic ; les rapports de renseignement citent également Al Qaeda et d’autres mouvements terroristes
Enfin, le vol des diamants continue à financer les guérillas en Afrique.
L’auteur rappelle que les mines du nord de la Côte d’Ivoire sont toujours exploitées par les Forces nouvelles sans aucun contrôle du pouvoir central.

Lire l’article complet en anglais

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.