Blood diamond

14/05/2010
Blood diamond

On savait déjà que l’Afrique de l’Ouest était une base de réexportation de la cocaïne prisée par les cartels colombiens ; on apprend maintenant que le trafic de diamants prend une promotion inquiétante en Afrique de l’Ouest.
Selon un article publié par un expert, Teri Schure, le trafic de pierres précieuses se porte bien et génère de très importants revenus pour des réseaux très bien structurés.
Une grande partie de la production extraite des mines de Côte d’Ivoire ou de Sierra Leone échappe aux circuits commerciaux traditionnels pour venir financer les organisations terroristes.
D’après les services de renseignement européens et américains, indique Teri Schure, le mouvement libanais Hezbollah (considéré par l’UE et par Washington comme une organisation terroriste) a tiré des revenus très importants du trafic de diamants grâce à l’aide des communautés chiites libanaises installées en Côte d’Ivoire, au Burkina, en Sierra Leone et au Togo.
Le Hezbollah n’est pas le seul à faire fortune dans le trafic ; les rapports de renseignement citent également Al Qaeda et d’autres mouvements terroristes
Enfin, le vol des diamants continue à financer les guérillas en Afrique.
L’auteur rappelle que les mines du nord de la Côte d’Ivoire sont toujours exploitées par les Forces nouvelles sans aucun contrôle du pouvoir central.

Lire l’article complet en anglais

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.