CEET : tension trop basse

31/01/2013
CEET : tension trop basse

Les manifestations de joie après la qualification des Eperviers du Togo aux quarts de finale de la CAN ont été assombries - le jeu de mot est facile – par des coupures de courant à Lomé. Certains quartiers ont été plongés dans le noir une bonne partie de la nuit.

Jeudi, réaction de la Compagnie Electrique Energétique du Togo (CEET). Selon, le directeur général adjoint, Blaise Amouzou-Kpétoh, ces problèmes sont dus à une panne qui est mal tombée. « Nous avons perdu la tension qui nous vient du Ghana, ce qui a paralysé la fourniture d’électricité à l’ouest de Lomé et dans toute la ville de Tsévié. C’est un incident malheureux que nous n’avions pas prévu », a-t-il expliqué.

Afin d’éviter ce genre de désagréments, la CEEET va recourir en priorité aux service de la centrale thermique de Lomé (photo) opérée par ContourGlobal. « C’est une source sûre et nous allons diminuer du même coup les autres sources de façon à ce que ces incidents ne se reproduisent plus », a déclaré M. Kpétoh qui a assuré que la compagnie allait prendre «toutes les dispositions pour que la population togolaise puisse suivre la suite de la compétition (CAN, ndlr) jusqu’à la victoire des Eperviers ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.