Catastrophes naturelles : évaluer pour anticiper

30/10/2012
Catastrophes naturelles : évaluer pour anticiper

Le 18e colloque international en évaluation environnementale (SIFEE) se déroulera à Lomé du 10 au 13 juin 2013. Cette rencontre qui rassemble les experts francophones est organisée en partenariat avec l’Agence nationale de gestion de l'environnement du Togo (ANGE) et l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF).

« L’évaluation environnementale comme outil de prévention et de gestion des catastrophes», tel sera le thème de la rencontre.

La précédente édition s’était tenue à Montréal en juin de cette année.

Le choix de Lomé pour accueillir le colloque est une récompense accordée au Togo pour les efforts faits en matière de gestion et de préservation de l’environnement.

Depuis 1987, il existe un ministère de l’Environnement et des ressources forestières. En 1988, le Togo a été le premier pays d’Afrique sub-saharienne à se doter d’un code de l’environnement. Et depuis 15 ans, une politique nationale de l’Environnement fixe le cadre légal auquel il faut ajouter la loi sur l’environnement adoptée en 2008.

« Le choix du Togo est une reconnaissance des efforts fournis et un motif d’encouragement à mieux faire. Les retombées de cette rencontre internationale seront importantes sur le plan scientifique, stratégique, diplomatique, publicitaire, et économique », a souligné Koffi Effanam Adadji, le directeur général de l’ANGE.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor a la fibre pour les nouvelles technos

Tech & Web

Emmanuel Adebayor, l’attaquant de Tottenham, s’intéresse aux technologies de l’information. Pense-t-il déjà à sa reconversion ? 

Un an pour déployer la fibre optique

Tech & Web

Le gouvernement a lancé le 10 mars dernier le projet e-gouvernement qui prévoit, entre autres, de raccorder 500 bâtiments administratifs par fibre optique.

La BM a largement ouvert son portefeuille

Coopération

De 2008 à 2015, le portefeuille de la Banque mondiale au Togo s’est considérablement renforcé passant de un à 15 projets majeurs.

Le changement est dans l’air

Économie

Tarifs trop élevés, confort et service médiocres en classe affaires, les passagers effectuant des vols vers Lomé ne sont pas avares de critiques. Elles  sont souvent justifiées.