Chaud devant !

19/11/2012
Chaud devant !

L’Afrique subsaharienne est l’une des régions les plus vulnérables aux changements climatiques.

Un réchauffement de 2° entraînerait une diminution du produit intérieur brut (PIB) de 4 à 5%, une réduction de la productivité agricole et une augmentation du chômage, estime Khardiata Lo N’diaye, la représentante du PNUD à Lomé.

Les récentes études conduites au Togo montrent que d’ici 2025, les pertes de recettes agricoles des petits producteurs de maïs et de riz s’élèveront respectivement à 6,16 milliards de Fcfa et à 1,4 milliards. 

Last but not least, la montée des eaux de 24cm pourrait menacer le littoral, notamment les infrastructures hôtelières.

Des prévisions qui font froid dans le dos.

Mais rassurons-nous, il s’agit pour l’instant de simples prévisions.

Par prudence, le gouvernement s’est lancé  dans un Plan d’action national d’adaptation aux changements climatiques (PANA) qui lui a déjà permis de mobiliser des financement - encore insuffisants - pour réduire la vulnérabilité des populations et de l’économie togolaise aux changements de climat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Saison des transferts : Amevor quitte les Pays-Bas

Sport

Le défenseur togolais Mawouna Kodjo Amevor vient de signer pour deux ans avec le club anglais de Notts County. 

NBRC : rencontre entre experts togolais et européens

Coopération

Le Togo entend lutter contre les risques liés aux agents et matériaux nucléaires, radiologiques, biologiques, et chimiques.

Ayassor à Bissau pour une réunion périodique

Uemoa

Le ministre de l'Economie, des Finances, Adji Otèth Ayassor, assiste depuis jeudi à la réunion des ministres des Finances des pays membres de l’UEMOA. 

Wacem : l’enquête a débuté

Faits divers

L’explosion accidentelle survenue mardi dans une cimenterie de la société Wacem à Tabligbo (70km de Lomé) a fait 5 morts.