Cléophas Mally : « Marguerat doit assumer sa peine »

21/09/2007
Cléophas Mally : « Marguerat doit assumer sa peine »

L'ONG de défense des droits des enfants WAO-Afrique a qualifié jeudi de "bonne leçon" la condamnation du chercheur français Yves Marguerat à 12 ans de réclusion criminelle pour viols sur mineurs. Le chercheur de 64 ans a été reconnu coupable de viols mercredi sur deux mineurs togolais qui s'étaient constitués partie civile, dont l'un âgé de moins de 15 ans au moment des faits, entre 1991 et 1995 à Lomé.

"C'est une bonne leçon, surtout pour ceux qui prétendent protéger les intérêts des enfants", a déclaré Cléophas Mally, le responsable de WAO-Afrique."J'ai été déçu d'apprendre que M.Marguerat s'était livré à de tels actes à Lomé. C'est un signal fort à l'endroit de ceux qui sont encore tapis dans l'ombre", a-t-il indiqué.

Pour M. Mally, le chercheur français doit "assumer" sa peine et "nul n'est au-dessus de la loi".

M. Marguerat, contre qui l'avocate générale avait requis 15 ans de détention a reconnu qu'il s'était adonné à des attouchements sexuels sur un "nombre incalculable" de garçons parmi ceux qu'il hébergeait en permanence chez lui.

Mais tout au long du procès, il a nié les viols par sodomie et expliqué que les fellations n'étaient que "des amorces" à l'initiative des jeunes, "demandeurs" et en "manque de tendresse", qu'il interrompait "immédiatement".

Ce chercheur avait travaillé au Togo de la fin des années 70 au début des années 90 pour le compte d'un organisme public français, l'Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer (ORSTOM), devenu l'Institut de recherche pour le développement (IRD).

Spécialisé dans la géographie urbaine, il mêlait ses recherches à son engagement auprès des enfants des rues. Lié à des organisations humanitaires, il s'était fait verser plus d'un million d'euros entre les années 80 et 90.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.