Combat pour la connaissance

12/02/2016
Combat pour la connaissance

Promotion de l'éducation informelle

Selon une étude réalisée il y a 5 ans, 43,3% des Togolais âgés de 15 à 44 ans (977.000 personnes) sont analphabètes, dont plus des 2/3 sont des femmes.

La stratégie nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non-formelle lancée en 2013 ambitionne de porter ce taux à 16% en 2025.

Ce dispositif cible les jeunes, les femmes, les adultes et même les personnes âgées.

Des  centres d’éducation ont par exemple été créés au sein des marchés pour initier les commerçantes à une éducation de base.

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens. 100 millions de Fcfa sont consacrés chaque année.

Pour la ministre de l’Action sociale, de la Femme de l’Alphabétisation, Tchabinandi-Yentchare Kolani, l’analphabétisme constitue un frein sérieux au développement. Raison pour laquelle les pouvoirs publics se sont engagés dans le combat pour la connaissance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.