Combat pour la connaissance

12/02/2016
Combat pour la connaissance

Promotion de l'éducation informelle

Selon une étude réalisée il y a 5 ans, 43,3% des Togolais âgés de 15 à 44 ans (977.000 personnes) sont analphabètes, dont plus des 2/3 sont des femmes.

La stratégie nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non-formelle lancée en 2013 ambitionne de porter ce taux à 16% en 2025.

Ce dispositif cible les jeunes, les femmes, les adultes et même les personnes âgées.

Des  centres d’éducation ont par exemple été créés au sein des marchés pour initier les commerçantes à une éducation de base.

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens. 100 millions de Fcfa sont consacrés chaque année.

Pour la ministre de l’Action sociale, de la Femme de l’Alphabétisation, Tchabinandi-Yentchare Kolani, l’analphabétisme constitue un frein sérieux au développement. Raison pour laquelle les pouvoirs publics se sont engagés dans le combat pour la connaissance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.