Combat pour la connaissance

12/02/2016
Combat pour la connaissance

Promotion de l'éducation informelle

Selon une étude réalisée il y a 5 ans, 43,3% des Togolais âgés de 15 à 44 ans (977.000 personnes) sont analphabètes, dont plus des 2/3 sont des femmes.

La stratégie nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non-formelle lancée en 2013 ambitionne de porter ce taux à 16% en 2025.

Ce dispositif cible les jeunes, les femmes, les adultes et même les personnes âgées.

Des  centres d’éducation ont par exemple été créés au sein des marchés pour initier les commerçantes à une éducation de base.

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens. 100 millions de Fcfa sont consacrés chaque année.

Pour la ministre de l’Action sociale, de la Femme de l’Alphabétisation, Tchabinandi-Yentchare Kolani, l’analphabétisme constitue un frein sérieux au développement. Raison pour laquelle les pouvoirs publics se sont engagés dans le combat pour la connaissance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.