Combat pour la connaissance

12/02/2016
Combat pour la connaissance

Promotion de l'éducation informelle

Selon une étude réalisée il y a 5 ans, 43,3% des Togolais âgés de 15 à 44 ans (977.000 personnes) sont analphabètes, dont plus des 2/3 sont des femmes.

La stratégie nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non-formelle lancée en 2013 ambitionne de porter ce taux à 16% en 2025.

Ce dispositif cible les jeunes, les femmes, les adultes et même les personnes âgées.

Des  centres d’éducation ont par exemple été créés au sein des marchés pour initier les commerçantes à une éducation de base.

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens. 100 millions de Fcfa sont consacrés chaque année.

Pour la ministre de l’Action sociale, de la Femme de l’Alphabétisation, Tchabinandi-Yentchare Kolani, l’analphabétisme constitue un frein sérieux au développement. Raison pour laquelle les pouvoirs publics se sont engagés dans le combat pour la connaissance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.

L'ambassadeur américain n'hésite pas à donner de sa personne

Environnement

L’ambassadeur du Togo à Lomé, David Gilmour, est un homme de terrain. Il l’a prouvé samedi en participant à l’opération ‘plage propre’.

L'UL n'est pas Harvard, mais ...

Tech & Web

En 2004, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard, crée The Facebook, un réseau social inter-universités.  En 2018, l'UL lance Rescoul.