Comportements à risque

13/01/2018
Comportements à risque

Ce motocycliste est une bombe roulante

Les mauvaises pratiques sont à l’origine de nombreux accidents sur les routes togolaises. Et les campagnes de la prévention routière ont peu d’effets.

Non respect du code de la route, véhicules en mauvais état, utilisation du téléphone en conduisant sont quelques exemples.

On peut également mentionner la surcharge. Des véhicules prévus pour 4 passagers en accueillent parfois 8 ou 9. De nombreux taxis collectifs n’hésitent pas à charger le maximum de clients. On signalera également le transport de produits dangereux comme l’essence ou le gaz.

Les autorités se tirent les cheveux pour savoir quel est le meilleur moyen de sensibiliser les automobilistes. Le tout répression n’est pas une solution même si de fortes amendes peuvent être dissuasives. Mais à côté, il faut imaginer une nouvelle forme d’approche, notamment auprès des conducteurs en milieu rural.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.