Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

25/05/2010
Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

Environ 3.500 Ghanéens, majoritairement des femmes et des enfants ont franchi la frontière nord du Togo pour se réfugier dans le pays après des conflits ethniques et des disputes concernant des terres agricoles dans le nord du Ghana.

C’est ce qu’indique la BBC, citant le ministre togolais de la Sécurité, Mohammed Atcha Titikpina.

Un camp provisoire a été installé à Tandjouaré pour accueillir les familles. 

Après avoir visité les installations, le ministre a déclaré à la BBC qu’il s’était rendu sur place à la demande du gouvernement togolais « pour exprimer sa sympathie et sa solidarité à nos frères et sœurs ghanéens. Notre préoccupation est de fournir le plus rapidement possible aux réfugiés la sécurité, de quoi manger, de quoi s’habiller et des structures temporaires de logement », a-t-il indiqué.

De son côté, un officiel ghanéen, interrogé par la radio Citi FM mardi, a démenti l’information. Kale Caesar, ministre adjoint en charge de l’Upper West Region, a déclaré qu’aucun citoyen n’avait fui et qu’il s’agissait certainement d’une erreur du journaliste de la BBC.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.