Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

25/05/2010
Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

Environ 3.500 Ghanéens, majoritairement des femmes et des enfants ont franchi la frontière nord du Togo pour se réfugier dans le pays après des conflits ethniques et des disputes concernant des terres agricoles dans le nord du Ghana.

C’est ce qu’indique la BBC, citant le ministre togolais de la Sécurité, Mohammed Atcha Titikpina.

Un camp provisoire a été installé à Tandjouaré pour accueillir les familles. 

Après avoir visité les installations, le ministre a déclaré à la BBC qu’il s’était rendu sur place à la demande du gouvernement togolais « pour exprimer sa sympathie et sa solidarité à nos frères et sœurs ghanéens. Notre préoccupation est de fournir le plus rapidement possible aux réfugiés la sécurité, de quoi manger, de quoi s’habiller et des structures temporaires de logement », a-t-il indiqué.

De son côté, un officiel ghanéen, interrogé par la radio Citi FM mardi, a démenti l’information. Kale Caesar, ministre adjoint en charge de l’Upper West Region, a déclaré qu’aucun citoyen n’avait fui et qu’il s’agissait certainement d’une erreur du journaliste de la BBC.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.