Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

25/05/2010
Confusion autour des « réfugiés » ghanéens

Environ 3.500 Ghanéens, majoritairement des femmes et des enfants ont franchi la frontière nord du Togo pour se réfugier dans le pays après des conflits ethniques et des disputes concernant des terres agricoles dans le nord du Ghana.

C’est ce qu’indique la BBC, citant le ministre togolais de la Sécurité, Mohammed Atcha Titikpina.

Un camp provisoire a été installé à Tandjouaré pour accueillir les familles. 

Après avoir visité les installations, le ministre a déclaré à la BBC qu’il s’était rendu sur place à la demande du gouvernement togolais « pour exprimer sa sympathie et sa solidarité à nos frères et sœurs ghanéens. Notre préoccupation est de fournir le plus rapidement possible aux réfugiés la sécurité, de quoi manger, de quoi s’habiller et des structures temporaires de logement », a-t-il indiqué.

De son côté, un officiel ghanéen, interrogé par la radio Citi FM mardi, a démenti l’information. Kale Caesar, ministre adjoint en charge de l’Upper West Region, a déclaré qu’aucun citoyen n’avait fui et qu’il s’agissait certainement d’une erreur du journaliste de la BBC.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.