Décès de Mgr Robert-Casimir Dosseh-Anyron

15/04/2014
Décès de Mgr Robert-Casimir Dosseh-Anyron

Le premier archevêque du Togo, Robert-Casimir Dosseh-Anyron, s’est éteint mardi à Hirson (France) à l’âge de 89 ans.

Robert-Casimir Dosseh-Anyron est né à Vogan le 13 octobre 1925, de parents chrétiens : Casimir Dosseh et Cécile Meyokpo Ayi-Gabiam. Il fait ses études primaires à Lomé et ses études secondaires à Togoville d’abord, puis au petit séminaire de Ouidah, études couronnées par le baccalauréat.

Dans une note biographique, l’Archidiocèse de Lomé précise qu’après la philosophie scolastique, Mgr Joseph Strebler alors archevêque de Lomé, l’envoie à Rome en automne 1948. Le 21 décembre 1951, il y est ordonné prêtre et l’année suivante, il o obtint la licence en théologie. Les trois années suivantes, il prépare une thèse de doctorat sur « L’Eucharistie dans les œuvres de Bossuet ». Il la soutient brillamment le 12 janvier 1955 avec la mention summa cum laude (excellence).

A son retour à Lomé, il est nommé vicaire à la paroisse St Jean Apôtre de Tsévié. En 1960, Mgr Strebler l’appelle à Lomé comme directeur de l’Enseignement catholique et, quelques mois plus tard, il  devient vicaire général de l’archidiocèse de Lomé.

Le 4 avril 1962, le Saint-Siège publie la nomination de quatre nouveaux archevêques africains élu le 10 mars 1962, parmi lesquels l’abbé Robert-Casimir Dosseh-Anyron, alors vicaire général de l’archidiocèse de Lomé. L’histoire retient que dans tout le pays, ce fut une explosion de joie. Le premier président de la République Togolaise, M. Sylvanus Olympio, était un des premiers à lui adresser un message de félicitation : « Au nom du Gouvernement et en mon nom personnel, je vous adresse mes félicitations les plus sincères et j’exprime le vœu que l’Eglise, sous votre direction, travaillera avec le Gouvernement pour un développement accéléré de notre pays dans tous domaines… »

Le sacre de Mgr Dosseh a eu lieu 10 juin 1962, paroisse St Augustin d’Amouvité, des mains du Cardinal Julius Döpfner, archevêque de Munich, consécrateur principal, et de Nosseigneurs Joseph Strebler et Bernardin Gantin, co-consécrateurs. Il devient ainsi le premier archevêque togolais.

Le lendemain, il est intronisé à la cathédrale Sacré-Cœur de Lomé par Mgr Maury, délégué apostolique.

Mgr Robert-Casimir Dosseh-Anyron a vaillamment servi l’Eglise et la nation : de nombreuses réalisations ecclésiales, sociales et culturelles sont  à son actif.

Après 30 ans de service épiscopal à la tête de l’Eglise-famille de Dieu à Lomé, Mgr Dosseh-Anyron devient archevêque émérite de Lomé en 1992. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sécurité humaine et changement climatique

Environnement

Lomé pourrait accueillir fin septembre plusieurs réunions sur les changements climatiques organisées par le WASCAL.

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.