Dénoncer pour mieux réprimer

11/03/2013
Dénoncer pour mieux réprimer

350 viols ont été commis en 2012 au Togo, selon une étude publiée lundi par l’ONG Wildaf; sans doute beaucoup plus si l’on tient compte des cas qui n’ont pas fait l’objet de plainte.

Les peines sont sévères, de 5 à 20 de prison encourus par les agresseurs, précise Me Alexis Aquéreburu, avocat au Barreau de Lomé.

D’après les éléments à disposition de la police et de la gendarmerie, les viols sont commis la plupart du temps dans les grandes villes, mais les victimes se trouvent également en milieu rural où le poids des traditions les contraignent à garder le silence.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.