Deux Hollandais kidnappés au Togo

23/01/2009
Deux Hollandais kidnappés au Togo

Deux citoyens néerlandais ont été kidnappés en début de mois au Togo dès leur arrivée à l'aéroport de Lomé. C'est ce que rapportent vendredi de nombreux quotidiens d'Amsterdam. Jan de Baar (65 ans) et Marcel Fransen (46 ans) avaient fait un déplacement professionnel pour visiter le site d'un futur projet de serres horticoles ; projet proposé par des intermédiaires togolais. Un traquenard.

Dès leur sortie de l'aérogare, les deux hommes sont priés de prendre place à bord d'une Peugeot. « Quand la voiture a démarré, les portes ont été verrouillées aussitôt. Ca nous a paru curieux, puis carrément inquiétant », relate Marcel Fransen (photo).Une fois arrivé au lieu de détention, les geôliers, munis de couteaux, les obligent à appeler leur famille pour exiger une rançon.

« De l'argent ou la mort assurée », tel est le message des ravisseurs », explique Jan de Bar. « Des hommes déterminés », ajoute-t-il.

Le kidnapping aura  finalement duré trois jours avant un dénouement heureux avec le paiement d'une somme estimée à environ 20.000 euros.

Les ravisseurs courent toujours selon les médias hollandais. A Lomé on s'interroge sur cette étrange affaire.

Photo © Telstar

L'un des articles publié par la presse néerlandaise

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.