Deux officiers français condamnés

22/11/2007
Deux officiers français condamnés

Deux officiers français ont été condamnés mercredi à Marseille (sud) à des peines de neuf et six mois d'emprisonnement avec sursis pour avoir involontairement causé la mort en 2004 de deux élèves africains de Saint-Cyr, la prestigieuse école militaire. Dans la nuit du 12 au 13 janvier 2004, deux élèves-officiers de Saint-Cyr, Laouali Karimoune, de nationalité nigérienne, et Kondi Abdallah Nandja, fils du chef d'état-major des armées du Togo, étaient morts de froid alors qu'ils participaient à un "exercice d'aguerrissement" dans les Alpes de Haute-Provence (sud-est).

Le lieutenant-colonel Christian Heintz, 43 ans, à l'époque commandant au Centre d'instruction et d'entraînement au combat en montagne (CIECM) de Barcelonnette (sud-est) et directeur de l'exercice auquel participaient les deux élèves, a été condamné à neuf mois d'emprisonnement avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille.Il a par ailleurs été condamné à une amende de 1.400 euros, au titre des blessures involontaires infligées aux autres élèves (grave hypothermie, engelures), pour lesquelles il était également poursuivi.

Le capitaine Pascal Lefebvre, 46 ans, chef du stage, a quant à lui été condamné à six mois d'emprisonnement avec sursis. Il a écopé de la même amende que son supérieur, au titre des blessures involontaires.

Des peines de 18 et 12 mois de prison avec sursis avaient été requises à leur encontre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.