Deux sociétés togolaises impliquées dans un trafic de faux médicaments

03/10/2008
Deux sociétés togolaises impliquées dans un trafic de faux médicaments

Qui sont les deux sociétés togolaises destinataires d'un important lot de médicaments contrefaits en Inde, principalement des analgésiques et des comprimés contre le paludisme ? Les douanes belges qui ont intercepté la marchandise la semaine dernière à l'aéroport de Bruxelles le savent certainement.

Les deux sociétés basées au Togo devaient utiliser le pays comme base commerciale de réexportation sous-régionale pour écouler les 2 millions de faux médicaments.Une enquête a été ouverte à Lomé.

Ce trafic est devenu courant sur le continent. Les contrefaçons sont parfaites, mêmes emballage, mêmes logo. Seul le contenu diffère de l'original. Les comprimés sont la plupart du temps inopérants en raison de leur composition et dangereux.

Un conseil : faire confiance à un pharmacien dont la réputation n'est pas mise en doute.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.