Dialogue et compréhension mutuelle

10/09/2015
Dialogue et compréhension mutuelle

Pas de conflit d'ordre religieux

‘Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d’opinion et d’expression’, précise l’article 25 de la constitution et l’article 2 rappelle que la République Togolaise assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de sexe, de condition sociale ou religieux et qu’elle respecte toutes les croyances religieuses’. Les choses sont claires.

Cependant, le gouvernement envisage d’organiser une concertation avec les responsables religieux afin de poser les bases d’une réglementation qui garantisse la liberté des uns et les droits des autres pour une cohabitation harmonieuse des populations.

Le Togo n’a jamais rencontré de problèmes particuliers. Chrétiens, animistes et musulmans cohabitent sans tension particulière. Néanmoins, en ce cette époque de radicalisation des esprits, il est prudent de jeter les bases d’un dialogue et d’une compréhension mutuelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.