Dialogue et compréhension mutuelle

10/09/2015
Dialogue et compréhension mutuelle

Pas de conflit d'ordre religieux

‘Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d’opinion et d’expression’, précise l’article 25 de la constitution et l’article 2 rappelle que la République Togolaise assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de sexe, de condition sociale ou religieux et qu’elle respecte toutes les croyances religieuses’. Les choses sont claires.

Cependant, le gouvernement envisage d’organiser une concertation avec les responsables religieux afin de poser les bases d’une réglementation qui garantisse la liberté des uns et les droits des autres pour une cohabitation harmonieuse des populations.

Le Togo n’a jamais rencontré de problèmes particuliers. Chrétiens, animistes et musulmans cohabitent sans tension particulière. Néanmoins, en ce cette époque de radicalisation des esprits, il est prudent de jeter les bases d’un dialogue et d’une compréhension mutuelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sécurité humaine et changement climatique

Environnement

Lomé pourrait accueillir fin septembre plusieurs réunions sur les changements climatiques organisées par le WASCAL.

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.