Du mieux en matière de droits de l'homme

21/01/2009
Du mieux en matière de droits de l'homme

La situation des droits de l'homme connaît des progrès sensibles au Togo, a estimé mardi un haut responsable du Réseau africain des institutions nationales des droits de l'homme (RAINDH), Aderrazak Rouwane, dans un entretien accordé à l'Agence Xinhua. M. Rouwane, chef du Département de la Coopération et des Relations extérieures du Conseil consultatif des droits de l'homme du Royaume du Maroc, séjourne à Lomé où il représente le RAINDH à un atelier régional de deux jours sur le renforcement de l'efficacité et de la crédibilité des institutions nationales africaines des droits de l'homme.

"J'ai une très bonne opinion de la Commission nationale des droits de l'homme du Togo. Elle ne cesse de s'améliorer (…) », indique-t-il.M. Rouwane a toutefois reconnu que beaucoup d'efforts restaient à accomplir.

"Que ce soit au Togo, au Maroc ou dans les autres pays du continent africain, on a encore beaucoup à faire pour achever et concrétiser le plein épanouissement des droits de l'homme (…) ", a-t-il précisé.

Le Togo est le premier pays africain à avoir initié une Commission nationale des droits de l'homme ; c'était il y a plus de 20 ans.

Aujourd'hui, un nouveau cadre légal assure à cette institution nationale son indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics ainsi que son autonomie financière.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.