Eagle Aviation : après le Togo, l'Arabie Saoudite

21/04/2009
Eagle Aviation : après le Togo, l'Arabie Saoudite

Saudi Arabian Airlines a dénoncé lundi la saisie en France d'un de ses appareils, un Boeing 777-200, dans le cadre d'un litige entre la compagnie saoudienne et la société de leasing Eagle Aviation, condamnant un acte "arbitraire". Le directeur général de la compagnie aérienne saoudienne, Khalid al-Melhem, a déclaré que la saisie a été délibérément opérée vendredi dernier afin d'immobiliser l'appareil au cours du week-end, avant la tenue d'une audience prévue dans le litige sur le contrat avec Eagle Aviation prévue mardi, a rapporté l'agence de presse officielle SPA.

Il a dénoncé un acte "arbitraire et irrégulier", a-t-il ajouté.L'avion a été saisi à l'aéroport Roissy - Charles de Gaulle, à Paris, à son arrivée en provenance de Ryad par des huissiers agissant sur ordre du tribunal de commerce de Saint-Nazaire, dans l'ouest de la France.

Plusieurs dizaines de voyageurs ont été hébergés par la compagnie dans un hôtel en attendant un nouveau vol samedi, selon une source aéroportuaire.

Eagle Aviation, une compagnie basée à Saint-Nazaire, affirme que la Saudi Arabia Airlines lui doit deux millions de dollars environ.

Mais M. Melhem a déclaré que la compagnie aérienne saoudienne contestait ces affirmations, et signalé que Eagle Aviation était au bord de la faillite.

Il a également indiqué que les contrats entre la Saudi Arabian Airlines et Eagle Aviation stipulaient que les litiges soient jugés devant des tribunaux saoudiens.

Au Togo, Eagle Aviation a laissé de très mauvais souvenirs. Cette société dirigée par Manuel Garbaccio avait lancé il y a quelques années l'éphémère compagnie Air Togo supposée relier en vols réguliers Lomé à Paris. De nombreux passagers avaient été grugés et l'Etat togolais attend toujours qu'Eagle lui rembourse un prêt de plus de 100 millions de Fcfa accordés pour payer la maintenance d'un avion saisi par Air France Industries.

Voici ce que l'on peut lire sur le site d'Eagle Aviation, ou comment détourner la vérité

« C'est ainsi qu'en avril 2002, elle (Eagle Aviation, ndlr) assure les vols réguliers pour le compte d'Air Togo à l'aide d'un gros porteur Airbus A300-B4. Un second appareil, un Airbus A310 opère des vols réguliers et charters sur le bassin méditerranéen.

Après avoir traversé une zone de turbulences marquée par le dépôt de bilan de la compagnie fin 2003, Eagle Aviation reprend l'année suivante une activité tournée vers l'Afrique Centrale. Son PDG, Manuel Garbaccio devient ainsi actionnaire au sein de compagnies africaines, auxquelles Eagle Aviation loue ses appareils : il est ainsi directeur général d'Air Togo, administrateur général d'Afrique Airlines et administrateur d'Ivoire Airways. Deux années plus tard, la gestion désastreuse de ces compagnies va pousser Eagle Aviation à se retirer du ciel africain... ».

En photo : l'airbus d'Air Togo qui reliait Lomé à Paris

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.